Cuisine japonaise gastronomie

  • par

Cuisine japonaise gastronomie. Si vous êtes un grand fan de nourriture et surtout de japonais, dans cet article nous vous donnerons de nombreuses informations sur certains aspects de cette gastronomie que vous ne connaissez sûrement pas.

Par exemple, Tokyo vient de remporter le titre de Capitale mondiale de la gastronomie Michelin, grâce à ses impressionnantes 19 étoiles Michelin. Pour diverses raisons, le Japon est reconnu internationalement pour sa splendeur gastronomique.

Mais il n’y a pas que la capitale de ce pays qui abrite une cuisine d’exception, la cuisine régionale constitue une bonne partie de l’identité de chacune des villes du Japon.

Il existe de nombreux plats japonais authentiques à essayer, vous découvrirez donc ci-dessous son histoire, ses caractéristiques, ses ingrédients et les plats typiques de cette gastronomie exquise.

Gastronomie japonaise, Cuisine japonaise
  • Save
Gastronomie japonaise, Cuisine japonaise

Caractéristiques de la gastronomie japonaise

En plus de l’utilisation d’ingrédients de saison et frais, une caractéristique de la gastronomie japonaise est l’attention portée aux petits détails et à la beauté de chacun de ses ingrédients, qui s’étend généralement aux plats où ils sont présentés.

Les Japonais ont développé des techniques de découpe qui accélèrent le processus de cuisson des aliments et améliorent l’aspect visuel du plat une fois terminé.

Une autre caractéristique est que parce qu’ils n’utilisent généralement pas de fourchettes ou de couteaux, parce qu’ils mangent tout avec des baguettes, le poisson et la viande sont généralement coupés d’une manière spécifique pour permettre à la chaleur de se transmettre uniformément et montrer leurs textures naturelles.

Parmi les principales caractéristiques de la gastronomie japonaise, on peut trouver :

  • Ils ont une très large gamme d’ingrédients frais, grâce à leur environnement qui comprend des montagnes, des mers et divers types de sols. Ce qui signifie qu’ils utilisent plusieurs ingrédients de chaque région.
  • On dit que le régime japonais est basé sur des aliments sains, c’est-à-dire une soupe à trois légumes qui fournit l’équilibre idéal des nutriments ; Ils ne dépendent pas non plus des huiles animales, ce qui aide à prévenir l’obésité et à avoir une longue durée de vie.
  • La gastronomie du Japon se caractérise par un affichage de la beauté naturelle et sa représentation dans le changement des 4 saisons. Les feuilles et les fleurs de saison sont utilisées pour décorer leurs plats et certains plats de service et ustensiles spécifiques sont utilisés pour compléter la saison.
  • De la même manière, cette gastronomie s’est développée à travers une relation étroite avec divers événements annuels, qui permettent le partage de différents plats japonais pour renforcer les liens au sein des communautés et des familles.

La cuisine japonaise et son histoire

L’un des pays les plus riches en culture est le Japon. Sa culture gastronomique y est également incluse.

Par exemple, les techniques culinaires de la culture japonaise ont commencé il y a des siècles et au fil des ans ont été préservées à travers de nombreuses générations. À ce jour, les mêmes techniques culinaires de l’Antiquité sont toujours pratiquées et utilisées.

Ces techniques sont nées de l’accès aux fournitures et des pratiques religieuses. Lorsque le bouddhisme a été introduit au Japon à l’époque de Kofun, la consommation de poisson et de viande était interdite ; De plus, les épices comme l’ail et le poivre à cette époque étaient très rares dans le pays, c’est pourquoi les Japonais les utilisent peu dans la préparation de leurs plats.

Au fil du temps, les viandes ont été incorporées dans les recettes de manière réglementée ; le poisson étant le premier à apparaître, car c’est un pays insulaire. Plus tard, il a été préparé de diverses manières, du cru au rôti.

Les Japonais sont devenus expérimentaux avec leurs portions de poisson, quiconque pouvait acheter cette viande la consommerait dans ses repas pour compenser le manque de protéines animales.

Ce n’est qu’à la restauration Meiji que les Japonais ont été autorisés à consommer de la viande lorsque l’empereur de l’époque a appris l’existence de certains plats de la cuisine occidentale, qui comprenaient une grande variété de viandes.

Plats typiques de la gastronomie japonaise

Sans aucun doute, la gastronomie japonaise est l’une des plus diversifiées et riches au monde, c’est pour cette raison que ci-dessous nous vous présenterons quelques-uns de ses plats typiques les plus célèbres :

Tofu Agedashi

Les Japonais ont différentes manières de préparer le tofu, car c’est l’un des ingrédients les plus utilisés dans leur cuisine.

Ce plat typique est l’une de ses préparations les plus délicieuses, où le tofu est coupé en morceaux, saupoudré de fécule de pomme de terre et frit.

Ensuite, il est servi dans un bouillon de tentsuyu avec du Negi (une sorte de ciboulette) et du katsuobushi, (thon sec fermenté).

Soupe miso

C’est une soupe qui, comme son nom l’indique, contient du miso (pâte de soja aromatisée). Il en existe deux types : Shiro, il est plus doux avec un peu de sel et Aka, un peu plus fort et salé.

Les deux se distinguent par la couleur, puisque le premier est généralement blanc et le second est rouge. Du tofu, des poireaux, des algues, de la viande, des pommes de terre, du poulet ou du poisson sont également ajoutés à cette soupe.

Mochi

C’est un gâteau de riz typiquement japonais. Il est préparé avec du riz gluant mochigoma. En confiserie, il prend généralement diverses formes et est rempli de haricots azuki (Daifuku) et de bonbons.

D’autres galettes de riz contiennent du melon ou des fruits écrasés. Ils sont disponibles en différentes couleurs et tailles et sont recouverts de fécule de maïs pour les empêcher de coller entre eux.

Okonomiyaki

Ce plat typique est une sorte d’omelette japonaise que l’on cuit sur le grill. Les ingrédients qu’il contient sont : igname râpée, œuf, farine ; ainsi que de la viande, des oignons, des légumes, des crevettes, des calmars, des mochi, du fromage et d’autres ingrédients.

Dès que l’omelette est prête, elle est recouverte de différentes sauces comme les algues vertes, la mayonnaise ou le katsuobushi.

Sashimi

C’est un poisson qui est coupé en tranches très fines et servi seul et délicieusement frais. Il est généralement accompagné de sauce soja ou de wasabi (un ingrédient vert très épicé et typique du Japon), ainsi que de petites tranches de gingembre en conserve.

Les poissons utilisés pour ce plat sont : le saumon, le thon, l’espadon, entre autres, et ils sont conservés congelés à -60°C pour conserver toutes leurs propriétés.

Nouilles soba et udon

C’est le plat de nouilles japonais typique. Le soba est une nouille plus fine qui peut être servie avec du bouillon ou une sauce épicée comme les ramen. Il est courant de le voir dans les stands de nourriture de rue, car c’est le produit de restauration rapide le plus consommé dans ce pays.

D’autre part, l’udon est une nouille plus épaisse qui est toujours servie avec de la sauce soja et du bouillon de poisson.

Sushi

Ce plat est le plus célèbre au monde, la base de ce repas est du riz cuit et mariné avec du vinaigre de riz, du sel et du sucre.

Il est également associé au poisson et aux fruits de mer, mais il existe vraiment de nombreuses variantes qui s’accompagnent de tortillas, de légumes et d’autres aliments.

Tempura

L’un des plats les plus populaires au Japon est le tempura, qui est fait de fruits de mer et de légumes. Généralement, ce plat est préparé avec de l’huile de sésame et trempé dans du tentsuyu (sauce à base de soja, de saké sucré et de bouillon).

Tonkatsu

Ce plat traditionnel japonais est un filet de porc pané qui est servi avec du riz, des légumes et de la soupe miso. Ce plat s’adapte à différentes variantes, puisqu’il était à l’origine composé de veau. C’est un plat si populaire qu’il a sa propre fête nationale (1er octobre).

Yakisoba

Ce sont des nouilles sautées qui peuvent être servies en plat principal ou en accompagnement. Ils sont également souvent consommés avec du pain, comme un sandwich aux nouilles.

Les nouilles sont généralement cuites avec du bœuf, du porc ou du poulet, en plus des légumes. On l’appelle aussi Yakiudon lorsque la nouille est plus épaisse que la normale.

Gastronomie traditionnelle japonaise

La cuisine japonaise traditionnelle a tendance à être basée sur la soupe miso, le riz et d’autres plats, mais l’accent est mis sur les produits de saison. Habituellement, l’accompagnement de ces plats se compose de poisson, de légumes cuits dans un bouillon ou marinés.

Les fruits de mer grillés sont très courants, mais ils sont également servis crus comme c’est le cas avec les sushis ou les sashimis. De même, les légumes et les fruits de mer sont frits dans une pâte légère et ainsi la tempura émerge.

Outre le riz, il existe des nouilles qui sont également considérées comme un aliment de base dans les soba ou les udon. Dans ce pays, certains plats sont également cuisinés à feu doux, comme les produits de bœuf en sukiyaki et en nikujaga ou les poissons en bouillon.

Ingrédients de la cuisine japonaise

Les ingrédients utilisés dans la gastronomie japonaise sont très variés, les principaux sont le riz, les céréales, les légumes, les champignons, le poisson, les algues et les crustacés, mais ci-dessous nous mentionnerons les plus utilisés dans cette cuisine, c’est-à-dire les plus importants et qui ne peuvent être manquant dans l’un de leurs plats:

  • Riz
  • Nouilles
  • Daikon
  • Nori
  • Sésame
  • Vinaigre de riz
  • Sauce de soja
  • Wasabi
  • Mirin
  • Miso
  • Sake
  • Panko
  • Curry japonais
  • Tofu

Lire aussi :Cuisine italienne gastronomie ; Gastronomie chinoise; Gastronomie turque

Esta entrada también está disponible en: Español (Espagnol) English (Anglais) Deutsch (Allemand) Français Nederlands (Néerlandais) Italiano (Italien)

Étiquettes: