Qu’est-ce que la gastronomie ?

  • par

Qu’est-ce que la gastronomie ? L’étude de la culture et de l’alimentation d’une localité est étroitement liée à la gastronomie, en particulier lorsqu’il s’agit de gastronomie. L’idée de lier la nourriture à la science, aux arts et à la société existe depuis longtemps.

La vraie gastronomie est un art multidisciplinaire très exigeant qui examine souvent la nourriture dans son contexte, son histoire, sa fraîcheur et sa présentation.

L’un des principes de la gastronomie est de montrer que l’alimentation, en plus d’être une science, est un art. Puisqu’il comprend comment les sens contribuent à une expérience.

Par exemple, un gourmet comprend parfaitement ce qui se passe lorsqu’un consommateur affirme qu’il n’aime pas ou n’apprécie pas un aliment en particulier.

De même, la gastronomie examine ce que l’aspect sociologique de l’alimentation implique, ainsi que l’intégration d’autres disciplines des sciences sociales telles que la psychologie, la philosophie et l’anthropologie.

Dans les beaux-arts, le rôle de l’alimentation est également souvent examiné, que ce soit pour les arts du spectacle, la sculpture, la peinture dans le cadre d’un examen attentif de la fonction de l’alimentation dans la société en général.

Gastronomie moléculaire

Ce type de gastronomie est une branche de la science alimentaire basée sur les processus chimiques et physiques créés lors de la cuisson.

Ces interactions et processus sont manipulés et explorés dans le but de produire des résultats artistiques, savoureux et fonctionnels. Ces techniques de gastronomie moléculaire sont généralement pratiquées à travers des expériences à domicile, ainsi que dans certains restaurants.

Comment fonctionne la gastronomie moléculaire ?

Cette gastronomie fonctionne grâce aux interactions de différents ingrédients qui parviennent à provoquer des effets différents. Chaque recette contiendra des mécanismes biologiques, chimiques et physiques sous-jacents qui feront d’un plat ce que vous voulez vraiment.

Un exemple courant est : un soufflé gonflé au lieu de se transformer en crêpe à cause des protéines qui composent les blancs d’œufs. Lorsque ces blancs d’œufs sont secoués, de petites bulles d’air se forment qui, lorsqu’elles sont chauffées, se dilatent.

La combinaison de la chaleur et de la fixation des protéines de l’œuf, ainsi que des bulles d’air, est ce qui provoque une bouffée.

Qu'est-ce que la gastronomie, sens, concept, définition
  • Save
Qu’est-ce que la gastronomie, sens, concept, définition

Gastronomie durable

Parfois, l’art de la nourriture est appelé gastronomie. Il fait également référence à un style de cuisine d’une localité particulière.

En ce qui concerne la durabilité, c’est l’idée que la pêche, l’agriculture ou la préparation des aliments sont menées d’une manière qui ne gaspille pas les ressources naturelles et peut continuer à l’avenir, sans nuire à l’environnement et à la santé des personnes.

C’est pourquoi la gastronomie durable est synonyme d’une cuisine qui prend en compte le processus par lequel passe la nourriture (origine, culture, son processus jusqu’à ce qu’elle atteigne les marchés ou les établissements et enfin, même les plats).

Il est important de noter que l’ONU a déclaré tout le 18 juin Journée de la gastronomie durable. C’est pour 2016 que l’Assemblée Générale de cette organisation a pris cette décision pour une célébration internationale.

Le but de cette désignation est que beaucoup plus d’industries gastronomiques et même de gens commencent à célébrer les ingrédients, en plus de cela les producteurs saisonniers, travaillent pour préserver les traditions culinaires et se soucient de la préservation de l’environnement.

Des entités telles que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et l’UNESCO facilitent conjointement ce projet de durabilité.

Certaines initiatives comprennent aujourd’hui des mouvements massifs vers la sensibilisation du public, la diversification des cultures, l’énergie propre, dans la mesure du possible.

Importance de la gastronomie durable

L’une des caractéristiques les plus importantes de la gastronomie durable est le fait que chaque culture se démarque, qui joue un rôle de premier plan en tant que facilitateur essentiel de la croissance économique, du changement social et du développement durable.

En tant qu’individu, vous pouvez être beaucoup plus intéressé par la qualité, la production, l’approvisionnement et l’achat de nourriture. La durabilité alimentaire commence par la semence qui se propage à travers tous les maillons impliqués dans le secteur, jusqu’à ce qu’elle atteigne l’utilisateur final.

En tant que consommateur, vous pouvez commander des aliments locaux traçables et réduire au maximum le gaspillage alimentaire.

Certains faits montrent qu’un tiers de la nourriture produite dans le monde est gaspillée et que plus de 800 millions de personnes dans le monde se couchent sans rien manger. Cette situation de crise sanitaire mondiale devrait s’aggraver chaque jour.

Gastronomie populaire

La gastronomie populaire est comprise comme la cuisine que les gens préparent habituellement, celle qui est cuisinée dans les maisons. En d’autres termes, la cuisine traditionnelle, bien qu’il s’agisse d’un autre sujet, est ce type de gastronomie qui repose sur un ensemble de recettes agglomérées au fil des années et des siècles de cuisine populaire.

Gastronomie mexicaine

La gastronomie mexicaine est connue dans le monde entier, comme de nombreux palais l’ont expérimenté et ravi de ses merveilleux plats. Ce ne sont pas seulement la saveur et la couleur des herbes et des épices qui apportent la touche finale à la cuisine mexicaine, mais la façon dont les plats succulents sont préparés pour les rendre dignes de la cuisine mexicaine.

Histoire de la gastronomie mexicaine

Les origines de ces aliments remontent à l’époque préhispanique, où le principal ingrédient à utiliser était le maïs, les nopales, le cacao, l’avocat, les tomates, les haricots, le piment, entre autres.

D’autre part, l’arrivée des Espagnols a provoqué un métissage dans la gastronomie de ce pays, en raison de l’introduction de nouveaux ingrédients tels que sucres, fruits, épices, céréales qui ont peu à peu enrichi les plats que l’on connaît aujourd’hui.

Grâce à cette fusion, sont nés les plats qui sont actuellement les protagonistes au Mexique et qui sont d’une grande renommée et renommée mondiale dans la gastronomie mexicaine, où mole, chiles en nogada, tacos, carnitas, cochinita pibil, entre autres.

Plats typiques mexicains

De nombreux plats typiques de ce pays ont été déclarés patrimoine immatériel de l’humanité, grâce à sa grande variété de saveurs, ci-dessous, nous montrerons une liste de plats qui font aujourd’hui la fierté du peuple mexicain.

Mole : ce plat est considéré comme l’un des plus exotiques du pays, c’est une création Puebla, la principale caractéristique de cet aliment est qu’il contient divers types de piments, graines, épices, ces dernières sont broyées dans des mortiers de pierre.

Cette préparation complète un plat qui comprend de la viande, le mole est une sauce qui l’accompagne. Cette sauce est reconnue dans le monde entier grâce à ses ingrédients et sa préparation spectaculaires, ce qui en fait une tradition admirable. Pour donner à cette préparation une touche sucrée, un peu de cacao est idéal.

Pozole : c’est un plat succulent à base de bouillon. Il a été créé pour la première fois à Cuernavaca, avec un ingrédient principal tel que le maïs et un type de viande est ajouté qui accompagnera le bouillon, selon la région où il est préparé, il peut s’agir de bœuf, de poulet ou de porc.

La préparation de ce plat consiste à cuire le cacahuacintle (maïs à gros grains), puis la viande est ajoutée, ainsi que de riches assaisonnements qui le complètent et lui donnent cette touche délicieuse comme : laitue, radis, avocat et piment qui ne peuvent manquer.

Enchiladas : partout sur la planète, les enchiladas sont un plat bien connu qui a fait le tour du monde. Il vient de San Luis de Potosí et est composé des fameuses tortillas de maïs, farcies de poulet, de bœuf, de porc et de fromage.

Une sauce à base de différents types de piments qui incorpore des haricots et du fromage à la crème est également ajoutée, qui est également accompagnée d’avocat, de laitue ou d’oignon.

Les types d’enchiladas sont différents et très variés et tout dépendra du type de sauce qui y est placé, mais la saveur est définitivement fantastique.

Chiles en nogada : ce plat exquis vient de Puebla, les religieuses augustines du couvent de Santa Mónica ont été les créatrices de ce plat pour célébrer l’indépendance du Mexique.

Ce plat délicieux a des couleurs vives dans sa présentation, qui en font un aliment fondamental de ce pays. Il se compose d’un piment poblano farci de porc ou de bœuf accompagné de fruits, tandis qu’il est recouvert d’une sauce aux noix. Lorsqu’il est servi, il est décoré de grenade et de persil, qui représentent le drapeau mexicain.

Bref, le Mexique est fier de ses racines gastronomiques héritées de ses ancêtres. Avec ces plats, tout palais s’enrichit des saveurs de ce beau pays et sans aucun doute, c’est ainsi que le monde sait que c’est le Mexique.

Gastronomie vénézuélienne

Une autre excellente gastronomie très populaire est vénézuélienne, là-bas un ensemble d’aliments est mélangé où la saveur et la richesse ravissent les palais de tous ceux qui l’essayent.

Les pratiques avec les différents aliments existant au Venezuela, parviennent à révéler les caractéristiques de chaque zone, lieu ou région et constituent les valeurs, coutumes, usages et traditions des peuples.

Tous ces aspects contribuent à la préservation de l’identité de chaque ville et village, en plus de minimiser la culture standardisée.

La gastronomie typique du Venezuela comprend des bananes frites, du riz et de la viande, qui sont généralement remplacés par des fruits de mer et du poisson dans la partie orientale du pays.

L’essence de cet aliment se trouve dans les céréales (haricots, lentilles, maïs) ; dans les tubercules comme le yucca ou la pomme de terre, ainsi que les ragoûts de plantain et de viande.

Plats typiques de la gastronomie vénézuélienne

Arepas : il s’agit de pain pour les Vénézuéliens. Les arepas sont à base de maïs et peuvent être remplis de tout type de viande, que ce soit du poulet, du bœuf, du porc, mais aussi des œufs brouillés, du jambon, du fromage, du poulpe, des fruits de mer, il y en a une grande variété pour tous les goûts.

Empanadas : c’est un aliment typique de la partie orientale du Venezuela, elles sont également faites avec de la farine de maïs, mais frites et avec une légère touche sucrée. Ils sont remplis de poisson râpé, de viande, de poulet, de pavillon, de jambon et de fromage, entre autres garnitures.

Pavillon créole : considéré comme le plat typique vénézuélien par excellence et se compose de viande râpée, de riz blanc, de haricots ou haricots noirs et de plantains frits.

Cachapas : c’est une tortilla comme une crêpe de maïs sucré de deux cm d’épaisseur qui peut être mangée avec du beurre à tartiner et avec différents types de fromages, dans certains endroits au Venezuela, elle est généralement accompagnée de porc frit.

Hallaca : ce plat typique est traditionnel dans les festivités de Noël, il est fait avec une pâte de maïs, sur des feuilles de bananier, qui est étirée pour former un gâteau mince, sur le dessus il est placé une quantité de viandes cuites de type ragoût qui comprennent du porc, du bœuf et poulet ou poule; avec des raisins secs, des olives, des câpres, des cornichons et des lamelles d’oignon et de paprika.

Ensuite, ce ragoût et cette pâte sont enveloppés en pliant les feuilles comme une enveloppe, noués et placés dans de l’eau bouillante pendant une heure.

Quesillo : c’est un dessert traditionnel à base d’œufs, de lait concentré, de lait entier, de vanille, une touche de rhum et de sirop de caramel, où tous ces ingrédients sont mélangés et cuits et finalement il s’avère être une sorte de friandise caillée.

La plupart de ces plats sont accompagnés de jus de fruits (mangue, orange, papaye, fruit de la passion, melon, citron, ananas ou goyave). Une autre boisson typiquement vénézuélienne est le papelón au citron ou le jus de canne au citron.

Un autre aliment incontournable de la gastronomie vénézuélienne est le cacao, connu dans le monde entier pour son arôme et sa saveur exceptionnels. Le plus produit dans ce pays est le théobroma créole, largement utilisé pour fabriquer du chocolat de la plus haute qualité.

Gastronomie maya

Cette fois, nous parlerons de la gastronomie maya, qui peut être dégustée dans certaines attractions touristiques situées sur la Riviera Maya. Dans presque tous, la saveur maya originale a été adaptée aux goûts actuels, bien que les ingrédients qui étaient appréciés à l’origine soient toujours utilisés.

Certains des aliments suivants sont les principaux protagonistes de ces plats (viande, maïs et piment), qui sont généralement les plus prédominants dans les plats gastronomiques mayas proposés aux visiteurs.

Une partie des viandes utilisées pour préparer les repas provient d’iguanes, de tortues et d’oiseaux. Plus tard, les animaux apportés par les Espagnols, comme les porcs, ont été incorporés.

Quant aux légumes et aux graines, ils provenaient des cultures existantes dans la région, comme le piment, le maïs, le chocolat, tandis que le riz a été introduit par les Espagnols.

La gastronomie maya a été caractérisée par l’utilisation d’ingrédients indigènes contrairement à d’autres régions du Mexique. Le maïs est la base principale de nombreux plats et avec cet ingrédient presque tous les éléments de ce repas sont préparés.

Il est largement utilisé dans les tortillas, mélangé avec du chocolat et des viandes. Un menu maya peut être composé de quelques entrées telles que : Dzotobichay, qui est une omelette aux graines de citrouille et feuilles de bananier ou tamales fondus.

Quant aux entrées, ce sont généralement des soupes, comme le citron vert du Yucatan, les œufs de motuleño, la fleur de courgette, le maïs, l’avocat et la noix de coco, entre autres.

C’est maintenant au tour de la viande, dans la gastronomie maya, on utilise généralement des animaux typiques de la région et de nombreux autres animaux élevés sur la Riviera Maya, par exemple les dindes, qui étaient largement consommées lorsqu’elles vivaient dans la région et dans certains cas domestiqué.

Les fruits de mer et le poisson sont également essentiels, car c’est un endroit côtier et a toujours eu une tradition maritime. La préparation de plats à base de fruits de mer et de poisson est une tradition qui fait partie de la cuisine maya.

Les desserts ne peuvent pas manquer dans cette cuisine et l’ingrédient fondamental est le chocolat, ainsi qu’une grande variété de fruits cultivés dans la région. Un élément fondamental pour l’élaboration de Xtabentún est le maïs, qui est une délicieuse liqueur typique que l’on prend à la fin de chaque repas.

Gastronomie typique

En gastronomie, l’utilisation d’ingrédients alimentaires spécifiques et les méthodes de préparation des aliments ont été transmises de génération en génération, ces aliments sont souvent appelés traditionnels ou typiques.

Ces aliments typiques ont joué un rôle important dans les traditions et les coutumes de différentes régions et cultures pendant des milliers d’années, y compris les aliments consommés localement et régionalement pendant longtemps.

Les méthodes typiques de préparation des aliments font partie du folklore d’une région ou d’un pays.

C’est pourquoi la gastronomie typique est un aliment élaboré avec les caractéristiques qui le distinguent clairement des autres produits similaires de la même catégorie en termes d’utilisation d’ingrédients typiques ou de composition traditionnelle ou de méthode de traitement.

Au fil du temps, les aliments typiques ont été influencés par divers facteurs. L’un est la disponibilité des matières premières. Par conséquent, la gastronomie typique est influencée par les habitudes agricoles et l’emplacement.

Un exemple très particulier est que les régions à plus basse altitude ont une végétation différente de celle des régions à plus haute altitude ; Les pays qui n’ont pas accès à la mer ont une possibilité moindre de poissons et de crustacés, par rapport à d’autres qui ont une zone côtière.

Les aliments typiques sont développés depuis longtemps et la plupart d’entre eux sont inclus dans l’alimentation saine quotidienne des gens, tandis que d’autres aliments ne répondent pas aux besoins nutritionnels car ils sont trop riches en graisses ou en énergie.

C’est pourquoi aujourd’hui, beaucoup de ces aliments typiques sont modifiés dans la composition des nutriments, pour les rendre plus appropriés pour ce siècle.

Par exemple, le régime méditerranéen, qui s’est avéré très bénéfique pour la santé, peut servir de modèle en modifiant les compositions moins favorables de certaines cuisines typiques, en encourageant l’utilisation d’ingrédients locaux.

Caractéristiques qui se démarquent de la gastronomie typique

Les aliments avec lesquels les repas sont généralement préparés dans la gastronomie typique sont très faciles à trouver, ils sont également très nutritifs et peu coûteux. Mais quelque chose par lequel la gastronomie typique du reste peut être identifiée, c’est qu’elle est basée sur les caractéristiques suivantes :

Cuisine de réflexion socioculturelle : c’est la caractéristique la plus importante de la gastronomie typique. Cela résulte des produits de la terre d’une certaine région.

Basé sur les besoins des gens (influencés par la région où ils vivent et la nourriture qu’ils ont, c’est-à-dire les produits de saison).

Les gens ont développé différentes façons de cuisiner le même produit, c’est ainsi qu’apparaît le livre de recettes populaire qui identifie différents endroits dans le même pays ou la même région.

Ces recettes passeront de génération en génération jusqu’à nos jours.

Cuisine de base : la gastronomie typique est connue comme une cuisine simple, qui a pour essence des produits classiques et des techniques de longue date. Les aliments sur le feu et les ragoûts parviennent à extraire toutes les saveurs naturelles des aliments.

Ils ont été cuits à feu doux pendant des heures et pour cette raison, la gastronomie typique constitue une base sur laquelle naissent d’autres types de cuisine, comme la cuisine d’avant-garde ; Comme cela arrive à n’importe quelle étape de la vie, il est nécessaire d’évoluer et de la même manière cela arrive dans la gastronomie typique.

Utilisation cuisine : dans le passé, nos ancêtres n’avaient pas d’appareils électriques et de technologie qui permet actuellement de garder les aliments beaucoup plus frais.

Pour cette raison, l’une des caractéristiques de la gastronomie typique la plus représentative est l’utilisation des produits. Un même produit peut être conservé avant de devoir le jeter, avec un même aliment plusieurs recettes peuvent être préparées, l’imagination dans ce cas est indispensable pour ne pas toujours manger la même chose.

Lire aussi : Cuisine chinoise cantonaise ; Riz chinois, frit

Español (Espagnol) English (Anglais) Deutsch (Allemand) Français Italiano (Italien)

Étiquettes: